Portail des médiathèques de la Ville et Communauté Urbaine de Strasbourg : Patrimoine - Présentation des fonds patrimoniaux

Portail de lecture publique : MEDIAS

Ce site a été réalisé par la société Archimed, le groupe Archimed rassemble 4 activités :

La division Culture et Savoir est leader français dans la mise en place de portails culturels, d'espaces publics multimédias et de portails de gestion, de recherche et de diffusion documentaires.

La division Neolage est spécialisée dans la mise en place de projets de GED, de numérisation, de capitalisation des connaissances, de travail collaboratif, d'archivage, de gestion du courrier, de photothèque, de veille documentaire et de workflow...

La filiale Doxense de gestion des impressions est spécialisée dans l'audit et les statistiques sur les impressions et les consommables, la rationalisation des coûts, l'optimisation du parc pour un gain de productivité, l'externalisation des matériels et services.

La filiale cap RH est spécialisée dans les systèmes intégrés de gestion administrative et financière de la formation, dans la gestion des compétences et des carrières et propose dans sa gamme logicielle une plateforme de e-learning et de suivi de la formation.

Accueil

Recherche catalogue(s)

Choisissez votre médiathèque


Recherche avancée

 

Réseaux sociaux

  

 

Présentation des Fonds patrimoniaux

Accès privé

 

Recherche dans le site

 

En ce moment

La poudre, l’encre et le plomb
Illustrations et contre illustrations durant le 1er conflit mondial
Du 03/10/2014  au 17/01/2015
Les deux soldats
Du 03/10/2014  au 13/01/2015
Dans la forêt il y a…
Photographies de Kilian Schönberger
Du 22/10/2014  au 06/12/2014
Clubs de lecture
25/10/2014

Café-parents
25/10/2014

Le storyboard d’animation
En présence de Xavier Giacometti, storyboarder
25/10/2014

Le territoire
25/10/2014

Les deux soldats
Du 13/01/2014  au 03/11/2014

 

Les Fonds patrimoniaux

Le fonds patrimonial des Bibliothèques de la Ville et de la Communauté Urbaine de Strasbourg  est souvent  ignoré du grand public (cf Petite histoire d'une grande bibliothèque) : il est riche pourtant de près de 200 000 ouvrages ,  allant du 9ème siècle au 21ème siècle, et de plusieurs de centaines de titres de périodiques vivants et morts, répartis sur 10 kms linéaires.

 

présentation

Nicolas Cytrynowicz 

 

Ces fonds sont consultables en  salle du Patrimoine  sous certaines conditions, et présentés régulièrement au public par le biais d'expositions (sur sites et expositions virtuelles), de conférences, de visites commentées, d'animation diverses.

 

Plusieurs fonds sont accessibles en ligne sur le portail et sur le site du Catalogue Collectif de France (CCFR).

 

Le fonds alsatique (environ 40 000 documents) : ce fonds régional et local concernant Strasbourg et plus largement l'Alsace a été constitué à partir de 1872, dans le grand effort de reconstitution des collections, sous la houlette de Rodolphe Reuss, par des dons et des achats, qui se poursuivent encore aujourd'hui.


Incunables et Livres du 16ème siècle (2278 ouvrages dont 349 incunables) : ce fonds a été rassemblé à partir de 1872 grâce à des dons de particuliers et de villes, et notamment Colmar et Sélestat, dans le but de reconstituer les collections précieuses.

 

présentation

 

 

     

 

 

Le Fonds ancien (environ 11000 imprimés postérieurs à 1501 et antérieurs à 1811) : ce fonds est essentiellement consacré à l'histoire et à la littérature. Il a été constitué à partir de 1872, grâce à des dons et des achats, jusqu'à la fin du 19ème siècle (fonds clos).

 

 

     

 

Collectio Reussiana (près de 12000 titres  - dont 3600 inventoriés - réunis en 600 recueils) : ces brochures publiées dans toutes l'Europe de 1541 à la fin du 19ème siècle, concernent l'histoire locale, régionale et européenne. Elles ont été réunies et classées chronologiquement par Rodolphe Reuss qui en fit don lors de son départ de la Bibliothèque Municipale en 1896. 


Fonds Wagner ( environ 1663 documents). Ce fonds concerne l'Europe Centrale et orientale du milieu du 19ème siècle et du début du 20ème siècle. Les ouvrages, classés par régions géographiques, sont la plupart en français. Il s'agit essentiellement d'ouvrages historiques, d'études politiques, de récits  de voyage et de quelques œuvres littéraires. Il s'agit là de l'importante bibliothèque personnelle de Gustave Wagner (Strasbourg 1961-Salagnac 1941), journaliste au quotidien " Le Temps " et correspondant à Vienne entre 1898 et 1912. Ce fonds est entré définitivement à la BMS en 1970.

 

Fonds Schnitzler ou Collectio Rossiaca (environ 2000 volumes) : ce fonds comprend à la fois des ouvrages sur la Russie et la Pologne, rassemblés par J.-H. Schnitzler et des écrits de Schnitzler lui-même. Jean-Henri Schnitzler (Strasbourg 1802 - Strasbourg 1871), tout en s'intêressant à la géographie et à l'histoire de la France se tourna très tôt vers l'étude de la Russie. En 1829, il fit paraître un "essai d'une statistique générale de l'Empire de Russie", premier travail de ce genre pour ce pays, et par la suite de nombre autre ouvrage sur la Russie, dont "l'Empire des Tsars, au point de vue actuel de la sciences" (1856 - 1859). Il fut honoré des plus hautes distinctions russes pour l'excellence de ses travaux. Ce fonds, légué à la Ville par la veuve de J.-H. Schniztler en 1872, a continué d'être enrichi par les achats de la BMS.

 

Fonds Gerschel (228 documents, le reste de la collection se trouvant aux Archives Municipales) : ces ouvrages concernent la franc-maçonnerie jusqu'au 19ème siècle. Ce fonds a été constitué entre 1765 et 1880.

 

Thèses : environ 9000 thèses soutenues dans les différentes facultés de l'Université de Strasbourg (Philosophie, Médecine, Lettres, Droit, Théologie) entre 1604 et la Première Guerre Mondiale.

 

 

Fonds de la Stadtbücherei (plus de 6000 titres) : fonds constitué par la Stadtbücherei pendant l'occupation allemande sous le contrôle de Berlin suivant les directives imposées par le régime nazi, à des fins de propagande et dans le but de " germaniser " la population alsacienne.

 

Offiziersbibliothek (1740 titres) : il s'agit des vestiges d'une bibliothèque militaire allemande, constituée de la fin du XIX° siècle à la première Guerre Mondiale, et regroupant des règlements militaires, traités de tactique, histoires des guerres…(un ouvrage illustré)

 

 

 

 

LES FONDS NON ENCORE ACCESSIBLES EN LIGNE

 

Ces collections très importantes ont été rassemblées par Rodolphe Reuss et par ces successeurs : on trouve les références de ces ouvrages dans des catalogues papiers, et dans les fichiers manuels de la salle du Patrimoine.

 

Les manuscrits (1558 documents, allant du 19ème au 21 ème  siècle) :  ce fonds a été pour sa plus grande partie rassemblé par Rodolphe Reuss  à partir de 1872 et continûment enrichi par des dons ou des achats. Deux manuscrits calcinés témoignent du désastre de 1870, des calques réalisés sur l'Hortus deliciarum avant sa destruction sont conservés en un volume relié. Il faut signaler que Reuss, historien de formation a réalisé pour certains des manuscrits acquis, une étude et une publication. Il existe un catalogue thématique et un index alphabétique des manuscrits.

 

   

 

A signaler de nombreux carnets de croquis romantiques et des livres d'amitié, les lettres du Maréchal de Saxe à sa sœur la Princesse de Holstein, de multiples chroniques strasbourgeoises, des notes et des correspondances précieuses d'architectes sur le vieux Strasbourg.


Le Journal de Flohr est un témoignage historique exceptionnel de la Guerre d'Indépendance des Etats-Unis.

 

 

Fonds Erb : documents, partitions musicales manuscrites et imprimées, correspondances, livres concernant la musique du grand compositeur et organiste Marie-Joseph Erb Strasbourg. Il existe un catalogue.

 

Fonds Epicedia Alsatica (93 volumes de recueils de notices et articles nécrologiques concernant des personnalités alsaciennes)  : fonds constitué au 19 ème siècle par Edouard Reuss puis par son fils Rodolphe, directeur de la Bibliothèque de Strasbourg qui légua la collection à la ville en 1896.

 

Fonds 19 ème siècle : extrêmement riche et homogène, il est encyclopédique.Beaucoup de chercheurs se penchent sur le vaste fonds d'atlas, mais trouve aussi de l'intérêt dans la richesse et la diversité des périodiques morts


Fonds de bibliophilie : il est constitué de livres d'artistes, dont l'acquisition a été amorcée dans les années 1975.

Fonds divers : collections de calendriers muraux alsaciens de 1870 à nos jours (beaucoup proviennent de l'imprimerie strasbourgeoise Fischbach), de photos, de disques, de partitions, de timbres...

 

 

Une question ? Bibliosésame !

 

+ d'infos